blog de François Coupry

Vilaines penséesActualités, fables, paradoxes et confidences

Vilaines pensées 120 : L’idiot qui omet de mentir

V

Il était une fois un roi, un roi moyen, ni bon ni mauvais, qui avait une fille, et qui voulait la marier, en un pays aussi agité que le reste du monde. On doutait un peu du bon caractère de sa fille, on se demandait si sa beauté proclamée était bien ciselée, mais la beauté n’est qu’affaire de goût tandis que l’attrait du pouvoir est une cause commune chez les fourmis, les tigres et les humains ; ainsi, les prétendants furent-ils nombreux. Dans les donjons tarabiscotés du château, dans les hautes villes commerçantes, et jusque aux campagnes herbeuses, pleines de potirons, chaque sujet pouvait donner son avis sous les chênes, n’allez pas croire qu’il ne s’agissait point d’un royaume moderne. Mais si les suffrages de tous étaient attendus, l’opinion la plus considérée restait celle des...

blog de François Coupry

Archives

Articles récents

Commentaires récents

Catégories